12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope outline12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close16x16 spotify12x12 arrow left outline12x12 arrow right outline16x16 link
  • Accueil
  • Lucie Laurier censurée sur ses réseaux sociaux

Lucie Laurier censurée sur ses réseaux sociaux

Lucie Laurier censurée sur ses réseaux sociauxSerge Cloutier / HPQ

Le mois d'avril s'est trouvé à être très mouvementé pour Lucie Laurier, qui fait beaucoup réagir dernièrement après que celle-ci ait donné une opinion controversée sur la vaccination contre la COVID-19. Alors qu'elle annonçait à la fin du même mois se séparer de son agence artistique afin de ne pas « l'impliquer davantage dans cette polémique ou risquer de nuire à [ses] collègues », la comédienne s'est vue soumise à de la censure par les diverses plateformes sociales. 

En effet, ce week-end, celle dont on a découvert la magnifique voix l'an dernier a partagé sur Twitter une capture d'écran d'un courriel de la part de Facebook où l'on pouvait lire : « Vous ne pouvez plus publier ou commenter pendant 24 heures. Vous avez précédemment publié du contenu qui va à l'encontre de nos standards dans la communauté. Cette publication va à l'encontre de nos règles en matière de harcèlement et d'intimidation. [...] Nous avons mis ces standards en place parce que nous voulons que tous les utilisateurs de Facebook se sentent respectés et bienvenus. »

Quelques minutes plus tard, elle affirmait sur le même réseau social que l'on censurait certains de ses tweets : « On masque certaines de mes réponses depuis hier. On ne voit plus mes nouveaux tweets. »

En direct de 00:00 à 06:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.