Présentation du budget fédéral de 2019

Il s'agit du dernier budget du gouvernement de Justin Trudeau avant l'élection générale en octobre prochain.

Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, a présenté mardi après-midi à Ottawa un budget qui prévoit un déficit de près de 20 milliards de dollars.

Il donne une bonne idée des thèmes qui seront abordés par les libéraux lors de la prochaine campagne électorale.

Il y en a pour à peu près toutes les franges de l'électorat, du jeune qui veut faire l'achat d'une première propriété, au travailleur qui veut se former sans se ruiner, en passant par l'aîné à faible revenu qui veut plus argent dans ses poches.

Les libéraux posent aussi le premier jalon de la mise sur pied d'un régime national d'assurance-médicaments.

Un montant de 2,15 milliards de dollars sera disponible pour compenser les pertes des producteurs de lait, de volaille et d'oeufs pénalisés par les récents accords de libre-échange.

Réaction au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Le député conservateur de Chicoutimi-Le-Fjord, Richard Martel qualifie d’ordinaire le budget qui a été déposé par le gouvernement de Justin Trudeau.

Sur les ondes de Planète Radio, il a déploré qu’aucun chiffre concret n’ait été dévoilé pour nos producteurs régionaux.

Selon lui, il ne s’agit que de chiffres lancés dans les airs, sans engagement réel.

Le député de l’opposition souligne d'ailleurs que l’actuel gouvernement est loin d’avoir rempli sa promesse de retour à l’équilibre budgétaire.

''Il y a quatre ans, en arrivant au pouvoir, M. Trudeau avait affirmé qu'il allait arrivé à l'équilibre budgétaire lors de la dernière année de son mandat. Ce n’est clairement pas ce qui se passe actuellement. C'est énormément de déficit, et on a l'impression que c'est un budget pour calmer un peu la population. Je ne crois pas que personne ne sera en mesure de dire ''WOW!'' face à ce budget.''

Richard Martel, député conservateur de Chicoutimi-Le-Fjord

Pour sa part, le député libéral de Lac-Saint-Jean, Richard Hébert, est d’avis que le budget de son gouvernement propose des mesures bien adaptées aux réalités régionales du Lac-Saint-Jean.

« Le budget 2019 est centré sur les préoccupations et besoins des communautés rurales comme le Lac-Saint-Jean. Il répond aux demandes soulevées quant à la connectivité internet en milieu rural, aux compensations pour les agriculteurs et les producteurs laitiers assujettis à la gestion de l’offre, à l’aide aux aînés grâce aux mesures relatives aux suppléments de revenu garanti, au développement des communautés locales. Je suis très fier de faire partie d’un gouvernement à l’écoute de ses communautés et de ses régions ».

Richard Hébert, député fédéral de Lac-Saint-Jean