OPTILAB : Philippe Couillard affirme qu’il n’est pas question de reculer

Selon lui, lorsque le projet sera complété, il sera beaucoup plus efficace.

Le premier ministre du Québec Philippe Couillard est clair, son gouvernement ne reculera pas en arrière avec le projet OPTILAB.

Selon lui, même s’il y a du retard dans la centralisation des onze laboratoires à travers la province, lorsque le projet sera complété, il sera beaucoup plus efficace.

''Je souhaite rappeler des choses importantes, dont qu'aucun laboratoire ne va fermer. C'est une question d'efficacité et de coût. Nous voulons s'assurer que ce sera fait dans le respect des communautés, et surtout, des plus petites institutions. C'est pour ça que ça prend un peu plus de temps que prévu, mais ça ira de l'avant.''  

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

De son côté, la présidente de l’APTS, Carolle Dubé, affirmait lundi matin que beaucoup d’incertitude se fait sentir au sein des technologistes médicales, et que la surcharge de travail dans les laboratoires s’est aggravée depuis un moment.

Le syndicat souhaite d’ailleurs que les technologiques médicales soient inclus aux tables de consultation du projet OPTILAB, puisque ce sont elles qui connaissent le mieux les besoins et les réalités.