John-Ross Weizineau admissible à une libération conditionnelle

En juin 2010, il a assassiné son amie de cœur en lui assénant 14 coups de hache.

Le meurtrier John-Ross Weizineau s’adressera à la Commission des libérations conditionnelles en septembre pour tenter de sortir de prison. Les proches de Cindy Gauthier s’y opposeront catégoriquement.

L’Atikamekw a été reconnu coupable de l’homicide involontaire de sa conjointe, en novembre 2012, au terme d’un procès devant juge et jury. En juin 2010, il a assassiné son amie de cœur en lui assénant 14 coups de hache.

Originaires de Saint-Edmond-les-Plaines, les parents et le frère de Cindy Gauthier assisteront à l’audience de la commission.

D’ici le 1er août, ils écriront au Service correctionnel du Canada pour tenter de faire échouer la démarche de Weizineau. Ils entendent demander à ce que l’accès au Saguenay-Lac-Saint-Jean soit interdit à John-Ross Weizineau.

Ce dernier purge une peine de 16 ans de prison. Il est incarcéré dans un pénitencier de Laval et a suivi un cours de droit ces dernières années.